Le Mouvement de la Ruralité fait sienne l’alerte sanitaire du laboratoire ToxSeek !

Attention danger ! Comme le dénonce depuis plusieurs années LMR, les Champs électromagnétiques et des terres rares mêlés pourraient conduire à des pathologies graves chez les bovins, voire chez les humains. C’est la conclusion que vient de faire récemment le laboratoire de ToxSeek urgence. Elle vient de publier les conclusions d’une étude qu’elle a réalisée en août 2020 dans trois exploitations de vaches laitières situées dans les Côtes-d’Armor, dans le Nord et en Loire-Atlantique.

« Un Cocktail mortifère pour les éleveurs »

Dans son communiqué, réalisé à l’occasion d’un colloque à l’Assemblée nationale jeudi 9 décembre 2021, elle affirme que « l’augmentation parallèle des champs électromagnétiques (éoliennes, 5G…) et de l’utilisation de métaux à fort pouvoir magnétique (terres rares, métaux paramagnétiques) pose la question d’un impact sanitaire majeur à venir ». Les antennes relais de téléphonie mobile, éoliennes, lignes à haute tension seraient un véritable « cocktail explosif pour les éleveurs ».

L’étude réalisée en 2020 a permis à l’association de démontrer « l’imprégnation toxique aux terres rares (métaux stratégiques utilisés dans les technologies, batteries...) des vaches laitières dans les exploitations témoins est très faible ou nulle pour une majeure partie des sujets. Elle souligne également que l’imprégnation toxique moyenne aux terres rares est sept fois plus élevée (augmentation de 600 %) dans les exploitations soumises à un risque électromagnétique élevé et connaissant des problèmes sanitaires importants ».

Des analyses toxicologiques dépistant 49 métaux, métaux lourds et terres rares sur les poils de vaches des 80 sujets ont été réalisées (technologie ICP-MS). Certaines analyses commanditées par Le Mouvement de la ruralité attestent de ces résultats. De plus, les conclusions du laboratoire corroborent les craintes et les actions de LMR sur la santé humaine. ToxSeek urgence précise que « cette contamination a été aussi trouvée dans le cadre d’analyses toxicologiques de métaux, chez l’homme, dans la matrice cheveu, dans d’autres contextes : cluster de cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne, personnes souffrant d’électro-hyper-sensibilité. »

Le Mouvement de la Ruralité qui a déjà déposé plainte devant la Cour de Justice de la République sur ce sujet en impliquant le Premier ministre et plusieurs ministres envisage de déposer une nouvelle plainte sur les mêmes considérations.

Comment les juges de la République ont-ils pu méconnaître ces faits avérés, les milliers d’animaux morts, les milliers de personnes malades les dizaines de cancers pédiatriques avec plusieurs clusters en France en refusant de prendre en considération le manquement à agir des responsables politiques dont les premiers concernés dans le gouvernement. Les lois européennes condamnent ces manquements et apportent une réponse juridique pour tous les citoyens.

Le Mouvement de la ruralité qui accompagne, seul, depuis plusieurs années, de nombreux éleveurs et de nombreux habitants malades, regardera demain le compte rendu du dossier de l’ANSES sur le cas de du parc des 4 Seigneurs à Nozay...

Il va falloir que les services d’État sortent du mutisme, de la lenteur et de la politique de l’agnotologie :   Les Français veulent la vérité !