BioViva et homo sapiens : une redoutable dialectique éducative !

Le Mouvement de la Ruralité dénonce l’idéologie abjecte qui, sous couvert d’un jeu éducatif pour la connaissance de la nature à travers les grands prédateurs (Défi Nature "Animaux redoutables"), stigmatise les hommes, l’agriculture et l’industrie aux yeux des enfants.

Un jeu de fabrication française qui flirte avec l’antispécisme, proposant une dialectique bien-pensante envers les grands carnivores comme le tigre de Sumatra, mais condamnant l’homme comme un redoutable prédateur au premier rang desquels les chasseurs et les pêcheurs, stigmatisant de surcroît l’agriculture, l’industrie et les transports.

La photo représentant l’homme au travers d’un pêcheur à l’épervier est dégradante pour ces hommes et ces femmes dont la survie passe par cette technique de pêche et qui ne mettent en aucune façon la biodiversité en danger.

Grâce à l'homo sapiens, au peuple des chasseurs pêcheurs cueilleur, l’homme a pu se développer et construire notre société moderne. Si les excès sont toujours condamnables, il n’en est pas moins vrai que l’agriculture a apporté aux hommes l’accès à une alimentation disponible et l’industrie comme les transports à une modernité aux services de l’humanité.

Le Mouvement de la Ruralité invite à boycotter ce jeu, ou au cas échéant à supprimer la carte Homo Sapiens du jeu et à la retourner au siège de BioViva France à Montpellier en leur signifiant un mécontentement !