Le déplacement du président de la République pour inaugurer le parc éolien offshore de Saint-Nazaire est un véritable pied de nez au bon sens, au principe de précaution et à la forte opposition des habitants des territoires.

Emmanuel Macron et son gouvernement porteront la responsabilité du désastre annoncé pour cette énergie. L'éolien est une erreur stratégique en matière énergétique, une catastrophe environnementale avec de lourds impacts sur la biodiversité, sur les sols, sous-sols et fonds marin, sun désastre paysager, touristique et patrimonial, un enfer sanitaire avec des hommes et des animaux malades. 

Imposer les éoliennes à marche forcée est une grave erreur et le gouvernement en portera toute la responsabilité. 

Le Mouvement de la ruralité appelle à la résistance pour sauver nos territoires ruraux !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le gouvernement, par la voix de madame la Première ministre Elisabeth Borne, porte en urgence un projet de loi visant à accélérer la production énergétique renouvelable en France. Oublié le discours d’Emmanuel Macron à Pau et l’acceptabilité sociétale, il faut avancer à marche forcée, quoi qu’il en coûte ! L’État veut déroger vite et peu importe les considérations de santé humaine, les catastrophes économiques et environnementales annoncées.

Après la folie des simplifications du gouvernement Jospin avec la loi Brotte, le gouvernement Borne veut aller en encore plus loin dans le déni de démocratie… Alors que les recours sont déjà compliqués pour les riverains et les associations, le gouvernement veut limiter encore plus les recours possibles des opposants, tout en simplifiant les démarches administratives des développeurs d’énergie renouvelable.

N’en jetez plus la coupe est pleine : la dictature Macron en matière d’énergie sera sans borne avec Borne !

Ce projet de loi vient contredire les dernières décisions de justice concernant l’intérêt public. Son article 6 précise que les installations d’énergie renouvelables répondent, dans un contexte de crise énergétique, à un intérêt public majeur et qu’il pourrait être possible de déroger aux règles de protection des espèces.

Enfin, le projet de loi prévoit un tarif réduit de l’électricité produite par les installations aux riverains de centrales solaires ou de parcs éoliens dans un rayon de 5 km, via leur facture d’électricité. Un avantage fiscal pour acheter la santé des Français et celle de leurs animaux, ou l’indécente froideur du gouvernement Borne…

Le Mouvement de la Ruralité CONDAMNE ce projet de loi d’exception, établi en dérogation du droit commun en raison de circonstances exceptionnelles, scandaleux et bafouant le principe de précaution et la liberté de chaque citoyen à pouvoir se défendre par les lois de la République. Il rendra coupable celles et ceux qui, en toute connaissance de cause, auront ainsi porté atteinte à l’intégrité physique des hommes, des femmes et des enfants proches de ces installations et à la biodiversité pour crime d’écocide.

LMR apportera tout son soutien aux habitants et aux associations anti-éolien qui vont lutter contre ce scandale d’État visant à acheter le silence des habitants de nos communes rurales !

Ecrire un commentaire (1 Commentaire)

Le Mouvement de la Ruralité est engagé depuis de nombreuses années contre l'implantation des éoliennes, car il avait déjà les prémices des problèmes sanitaires et environnementaux dès les premiers parcs. Tant que la science n'aura pas apporté des réponses claires sur les dangers de cette énergie, Le Mouvement de la Ruralité continuera ce combat pour imposer un principe de précaution et l’arrêt du développement de l’éolien en France. On n’est jamais sûr de rien, mais on se doit de dire les choses et d'exposer nos craintes et de diffuser les témoignages et les études actuelles sur les dangers de l'éolien...

Aussi, LMR vient de publier une vidéo choc retraçant un panel de sujets sur les dangers sanitaires et environnementaux autour de l’éolien

Le Mouvement de la Ruralité, proche des habitants impactés, des éleveurs, des pêcheurs professionnels se doit de continuer à aider dans la diffusion d’informations et d’explications pour alerter le plus grand nombre. Nous portons les dossiers devant les tribunaux, nous déposons des recours en expertise judiciaire, nous travaillons avec des scientifiques, des responsables en santé humaine, des vétérinaires... pour chercher la vérité et les liens de causalité avec celles et ceux qui perdent tout, (qualité de vie, santé, mortalité animale, cancers pédiatriques, perte d’exploitation) après l’installation de ces machines industrielles.

Si nous n’étions pas dans le vrai, pourquoi l’État ne fait que des études avec le ministère de l’Environnement et de l’Agriculture en excluant volontairement celui de la santé alors que de nombreux riverains voulaient parler de leurs problèmes ? De même, pourquoi aurions-nous tort sur les sujets que nous abordons, alors que les industriels communiquent maintenant sur leurs nouveaux procédés sans terres rares ? Pourquoi communiquent-ils sur la suppression des anodes sacrificielles si elles n’étaient pas dangereuses pour l’environnement ? Les écologistes ont toujours fermé les yeux sur cette énergie qu’ils vénèrent ; pour preuve, le grand patron de Valorem était candidat sur la liste EELV des dernières élections européennes ! Cette situation ne grandit pas l’écologie politique, pire elle la décrédibilise ! Ils devraient eux aussi demander un éclairage complet sur les dangers exposés par Le Mouvement de la Ruralité.

Voir la vidéo

Le Mouvement de la Ruralité demande à l’Etat, la vérité sur les dangers de l’éolien, des champs électromagnétiques et veut des réponses aux questions soulevées par la vidéo publié par ses soins !

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Le Mouvement de la Ruralité soutient le collectif "Vent des maires" et encourage les communes à prendre des délibérations et à placer un panneau « Commune sans éolienne »

 Voici le communiqué de "Vent des maires" adressé aux maires de France :

 

Madame, Monsieur, chers collègues,

Afficher son opposition avant tout projet d’éolienne est un geste de dissuasion qui peut éloigner durablement les prédateurs.

Un simple panneau à afficher à l’entrée de votre commune
Nous préconisons aux communes, comme le propose habilement la commune de Mâron dans le Berry, de placer un panneau « Commune sans éolienne » à l’entrée de votre commune.
Vous pouvez télécharger ici le fichier pour impression ou ici l'image pour insertion dans votre documentation, site Internet etc.

Utiliser en notre faveur la règlementation
Nous rappelons que les Préfets ont en charge de mettre en place les Etats Généraux des énergies renouvelables. Nous pensons qu'il est important que vous y soyez présents pour défendre votre position avec force et détermination.
Nous préconisons également aux conseils municipaux de voter des délibérations anti-éoliennes incluant une argumentation précise, et nous sommes à l’étude de nouveaux moyens dans le domaine de la règlementation vous permettant de renforcer votre protection. Nous vous en dirons un peu plus dans quelques semaines.

Des outils et des conseils
Nous avons sélectionné des outils, créés pour la plupart par des associations, pour résister à l’envahissement des éoliennes. Vous trouverez ici les outils pour résister et ici quelques conseils.

Nous vous invitons à voir régulièrement ces pages, ainsi que la page de news.
Notre démocratie locale est en danger
Le collectif Vent des maires accueille toujours plus de nouveaux membres. 800 élus en fonction apportent leur soutien, dont 500 maires, 240 conseillers et conseillères et plus de 41 parlementaires.
Incitez les élus que vous connaissez, de toutes tendances politiques ou d'aucune, à rejoindre Vent des maires : plus nous serons nombreux, plus nous serons forts, plus notre voix portera. Il ne faut pas que les éoliennes continuent à mettre en danger la démocratie locale.

Avec nos chaleureuses salutations,

Brigitte Pistre, maire de Frazé (28)
Michel Couder, maire de Courcival (72)

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Attention danger ! Comme le dénonce depuis plusieurs années LMR, les Champs électromagnétiques et des terres rares mêlés pourraient conduire à des pathologies graves chez les bovins, voire chez les humains. C’est la conclusion que vient de faire récemment le laboratoire de ToxSeek urgence. Elle vient de publier les conclusions d’une étude qu’elle a réalisée en août 2020 dans trois exploitations de vaches laitières situées dans les Côtes-d’Armor, dans le Nord et en Loire-Atlantique.

« Un Cocktail mortifère pour les éleveurs »

Dans son communiqué, réalisé à l’occasion d’un colloque à l’Assemblée nationale jeudi 9 décembre 2021, elle affirme que « l’augmentation parallèle des champs électromagnétiques (éoliennes, 5G…) et de l’utilisation de métaux à fort pouvoir magnétique (terres rares, métaux paramagnétiques) pose la question d’un impact sanitaire majeur à venir ». Les antennes relais de téléphonie mobile, éoliennes, lignes à haute tension seraient un véritable « cocktail explosif pour les éleveurs ».

L’étude réalisée en 2020 a permis à l’association de démontrer « l’imprégnation toxique aux terres rares (métaux stratégiques utilisés dans les technologies, batteries...) des vaches laitières dans les exploitations témoins est très faible ou nulle pour une majeure partie des sujets. Elle souligne également que l’imprégnation toxique moyenne aux terres rares est sept fois plus élevée (augmentation de 600 %) dans les exploitations soumises à un risque électromagnétique élevé et connaissant des problèmes sanitaires importants ».

Des analyses toxicologiques dépistant 49 métaux, métaux lourds et terres rares sur les poils de vaches des 80 sujets ont été réalisées (technologie ICP-MS). Certaines analyses commanditées par Le Mouvement de la ruralité attestent de ces résultats. De plus, les conclusions du laboratoire corroborent les craintes et les actions de LMR sur la santé humaine. ToxSeek urgence précise que « cette contamination a été aussi trouvée dans le cadre d’analyses toxicologiques de métaux, chez l’homme, dans la matrice cheveu, dans d’autres contextes : cluster de cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne, personnes souffrant d’électro-hyper-sensibilité. »

Le Mouvement de la Ruralité qui a déjà déposé plainte devant la Cour de Justice de la République sur ce sujet en impliquant le Premier ministre et plusieurs ministres envisage de déposer une nouvelle plainte sur les mêmes considérations.

Comment les juges de la République ont-ils pu méconnaître ces faits avérés, les milliers d’animaux morts, les milliers de personnes malades les dizaines de cancers pédiatriques avec plusieurs clusters en France en refusant de prendre en considération le manquement à agir des responsables politiques dont les premiers concernés dans le gouvernement. Les lois européennes condamnent ces manquements et apportent une réponse juridique pour tous les citoyens.

Le Mouvement de la ruralité qui accompagne, seul, depuis plusieurs années, de nombreux éleveurs et de nombreux habitants malades, regardera demain le compte rendu du dossier de l’ANSES sur le cas de du parc des 4 Seigneurs à Nozay...

Il va falloir que les services d’État sortent du mutisme, de la lenteur et de la politique de l’agnotologie :   Les Français veulent la vérité !

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)