Le jardin du ministère de la Transition écologique devient un objet de propagande partisane inacceptable !

Mais où madame Pompili a-t-elle égaré son devoir de neutralité ? Mercredi 19 mai, elle sera accompagnée d’Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des oiseaux (LPO France), pour inaugurer le Refuge LPO au jardin de l’hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la Transition écologique dans le 7e arrondissement de Paris.

Incroyable mélange des genres, pour un espace qui est par essence même un espace déjà très protégé.... Le président de la LPO le dit lui-même dans son communiqué c’est un lieu symbolique ! Pourquoi la ministre de l’Écologie vient-elle faire de la communication et de la promotion à cette ONG ?

Depuis que nous avons une série de ministres issus de l’écologie politique, on assiste à une dérive identitaire de ce ministère, voire une sorte de cogestion institutionnelle avec les grandes ONG françaises.

Comment le monde de la chasse et de la pêche peut-il encore se sentir à l’aise dans son ministère de tutelle face à tant de partisaneries ! 

Pour Le Mouvement de la Ruralité Il est grand temps que la pêche, la chasse et la forêt se retrouvent au sein d’un grand ministère des ressources renouvelables loin du dogmatisme et de l’idéologie sectaire qui règne en maître au sein du ministère de l’Environnement depuis trop longtemps.