Le Mouvement de la Ruralité interpelle le Garde des Sceaux

Le Mouvement de la Ruralité est attaché à la liberté que confère le droit législatif en matière de pratiques d’activités légales, qu’elles soient récréatives, sportives ou professionnelles. Le fonctionnement de la République s’appuie sur ce droit. Or, face aux menaces et aux entraves de plus en plus violentes contre les pratiquants d’activités légales, LMR vient de saisir Éric Dupond-Moretti sur ses attentes en matière d’évolution de la loi (lire le courrier).

Dans ce cadre, LMR souhaite la finalisation rapide du délit d’entrave aux activités légales en latence de finalisation parlementaire. Ce dossier à l’initiative du sénat est depuis trop longtemps en sommeil à l’Assemblée nationale, faute à la lenteur gouvernementale. LMR demande son inscription rapide à l’agenda de la Haute Assemblée. LMR souhaite également plus de discernement dans les arguments du Garde des Sceaux avant de condamner certaines formes de chasses traditionnelles, à l’exemple de la glu.

De même, le Mouvement de la Ruralité ne manquera pas de relancer le Sénat sur l’agenda de son travail parlementaire pour faire avancer la proposition de loi de Pierre Morel à l’Huissier, concernant la protection des bruits et des odeurs de la ruralité !

La fracture sociétale qui sévit dans nos campagnes et la violence de son expression nécessite la réactivité du gouvernement et particulièrement celle du Garde des Sceaux.