CPNT : Des propositions concrètes pour la ruralité

Après les trahisons, les atermoiements, les reculades et les contradictions du gouvernement français et des parlementaires LREM-MODEM sur les traités de libre-échange CETA et MERCOSUR à venir condamnent à moyen terme l’agriculture française, CPNT propose des mesures alternatives afin que nos paysans puissent vivre dignement.

Un taux de TVA attractif entre 2 et 2.5% doit être mis en place sans délai pour tous ceux qui opteront pour des circuits courts de distribution, avec des produits répondant à un cahier de charge préétabli et produisant en agriculture raisonnée ou biologique, en favorisant le manger local.

CPNT souhaite sensibiliser les collectivités territoriales, départements, régions... pour prendre en charge financièrement et matériellement des magasins et commerces de proximité, solidaires, associatifs sur nos territoires ruraux où plus aucun commerce n'est présent.

CPNT souhaite également favoriser, dans les territoires en besoin, le déploiement des abattoirs mobiles afin d’offrir les meilleures conditions d’abattage qui garantissent une viande de meilleure qualité.

Il faut permettre à nos agriculteurs à nos éleveurs, mais aussi aux filières piscicole et vinicole de commercialiser des produits de qualité, sur des territoires oubliés par la République et dont CPNT - Le Mouvement de la Ruralité se veut être le porte-parole. Cela permettra non seulement de revitaliser les communes désertées, retisser les liens sociaux si précieux et surtout de rivaliser avec la grande distribution en maintenant des produits de qualité à un prix de vente attractif.

Des mesures simples à mettre en place permettront de faire reculer la désertification des territoires ruraux, d’initier un nouvel essor et d’assurer une vie sociale et éviter l'isolement, notamment celui de nos aînés.