Exploitant de parc éolien condamné : la justice française reconnaît pour la première fois l'impact nocif sur la santé

Pour la première fois en France, la justice condamne un promoteur éolien en reconnaissant la nocivité de ses éoliennes pour la santé (Lire l'article de France Bleu). L'exploitant a été condamné à indemniser les riverains à hauteur de 128.000 euros. C’est un jour à graver dans le marbre !

Par ce jugement, la cour d’appel de Toulouse vient conforter l’engagement du Mouvement de la Ruralité depuis des années à dénoncer l’impact sanitaire et environnemental des éoliennes en France.

LMR n’a eu de cesse d’alerter les gouvernants et de dénoncer les graves problèmes de santé humaine et animale rencontrés dans toute la France. Il a adressé de nombreux courriers aux différents ministres, au Premier ministre et au président de la République. LMR a également saisi la Cour de justice de la République par deux fois. À ce jour, tous sont restés sourds à ses alertes !

En reconnaissant les nuisances sonores et visuelles dégagées constituant un trouble du voisinage, mais surtout en reconnaissant un impact nocif sur la santé, la Cour d’appel de Toulouse vient enfin donner raison aux victimes de syndrome éolien.

Pour autant nous ne sommes que sur la partie infime des graves problèmes qui entache cette énergie. En plus des problèmes d’acouphènes, de tachycardies, de vertiges, d’insomnies, de perte de connaissance, de stress permanent, il y a probablement des conséquences bien plus graves !  Les infrasons et leurs impacts sur la santé, les contaminations aux terres rares et les champs électromagnétiques constituent un cocktail mortifère pour les animaux et les humains.

Outre les indemnités accordées aux riverains, c’est aujourd’hui la question de l’arrêt du parc éolien qui doit-être posée. Sa dangerosité sur la santé ne peut-être résumé à une seule indemnité financière. L’autorité préfectorale en charge des établissements classés ICPE doit diligenter toutes les études nécessaires afin d’apporter les réponses de liens de causalité sur la santé des hommes et des animaux.

Le Mouvement de la ruralité dénonce la folie de l’éolien en France et la politique de l’autruche de l’écologie politique, voire de la publicité organisée par le candidat Yannick Jadot en dépit des lourds impacts sanitaires et environnementaux connus à ce jour et qui discrédite le parti écologique.

LMR dénonce de même l’inaction du gouvernement et de LAREM qui après avoir diligenté une mission ministérielle avec le ministère de l’Écologie et de l’Agriculture concluant à des problèmes sur les élevages à proximité du parc éolien des Quatre Seigneurs à Nozay, avec de nombreuses mortalités bovines, n’a toujours rien fait pour diagnostiquer la raison des problèmes. De surcroît, alors que les riverains sont diagnostiqués électrosensibles avec des pathologies d’insomnies, de problèmes cardiaques, d’épilepsies… le ministère de la Santé a été sciemment écarté du processus.

Le Mouvement de la Ruralité dénonce un scandale d’État à l’image de celui de l’amiante il y a quelques années !