Dommages collatéraux de l'éolien : sauvons des éleveurs auvergnats !

Laurent MEGE et Magaly DESBOIS sont en GAEC et éleveurs à Tortebesse, petite commune de montagne du Puy-de-Dôme. Ils produisent du lait et comme tous les agriculteurs ne comptent pas leurs heures.Jusqu’en 2015, ces agriculteurs et éleveurs de Tortebesse ne rencontrent pas de problèmes.

Leurs problèmes commencent avec la construction d’un parc industriel éolien. Ainsi à partir de 2017, la mortalité INEXPLIQUÉE des bovins devient régulière, les vaches maigrissent, ont le ventre qui gonfle, mangent et donnent cependant de moins en moins de lait. Les veaux qui arrivent à l’âge de 7/9 mois sont ballonnés et meurent. Le vétérinaire qui suit cette ferme sur le plan sanitaire fait des prises de sang supplémente les bovins en divers compléments alimentaires, rien n’y fait, la mortalité continue.
Des autopsies sont réalisées sur les bêtes décédées et ne révèlent strictement rien non plus ! Pendant ce temps, le couple d’éleveurs commence à avoir des maux de tête, de plus en plus fréquents jusqu’à en devenir permanents. Les problèmes financiers sont alors nombreux, mais le couple MEGE continue de travailler et pleure à chaque nouvelle mort d’un animal.

L’hypothèse la plus vraisemblable issue d’études réalisées en différents lieux de France par des géobiologues réside dans les ondes électromagnétiques issues du parc industriel éolien. A cela, il est possible d’ajouter le possible transport des pertes de courant des câbles enterrés par les rivières souterraines qui passent sous leurs prés et bâtiments.

De 2017 à aujourd’hui, 29 octobre 2021, Laurent Mège et Magaly Desbois ont perdu 152 bovins !

En décembre, la banque se déplace sur la ferme pour estimer les biens en vue de la vente de leurs biens. Nous ne pouvons pas laisser faire cette nouvelle erreur, nous nous devons de les aider.

Le Mouvement de la ruralité se mobilise politiquement pour aider Laurent et Magaly. Le 10 décembre, Eddie Puyjalon, président de LMR tiendra une réunion, en présence de sénateurs, de conseillers régionaux et de cadres LMR, pour alerter les pouvoirs publics.

MAIS L’URGENCE EST MAINTENANT : LAURENT MEGE ET MAGALY DESBOIS ONT BESOIN D’AIDE FINANCIÈRE.

Tous ensemble nous pouvons réunir assez d’argent et empêcher la banque de procéder à la vente des matériels ! Nous devons faire vite pour permettre à ce couple d'éleveurs de ne pas perdre leur ferme, leur troupeau et leur maison. Manifestez-leur votre soutien via la cagnotte solidaire en ligne LEETCHI :

https://www.leetchi.com/c/sauvons-des-eleveurs-auvergnats

LMR compte sur vous !