Le Mouvement de la Ruralité salue le départ du Tour de France cycliste du 29 août

Comment est-il possible de vilipender le tour de France, comme les viennent de le faire les militants d'EELV de Rennes, associés aux socialistes, en refusant le départ de l’épreuve de 2021 dans leur ville, ou comme d’autres, le seul passage dans leurs communes !

Un Tour de France, ça ne se refuse pas. Il permet de faire connaître aux Français, comme à l’étranger, la beauté de nos paysages ruraux. Il est le vecteur d’un intérêt touristique indéniable. Comment être contre cette épreuve qui est toujours la passion de milliers de spectateurs sur le bord de nos routes de campagne et de millions de téléspectateurs, pour ce sport accessible financièrement à tous.

Être une ville départ est un privilège pour l’économie, l’hôtellerie, la restauration, la mise en valeur de la gastronomie de nos territoires ruraux … un retour à long terme indéniable sur investissement, par cette mise en vitrine internationale extraordinaire de son patrimoine, de ses paysages et de sa culture.

Ne nous laissons pas impressionner par ces dictats qui n'ont de cesse de culpabiliser le citoyen, de cette écologie des ayatollahs qui n’impose que des contraintes, des interdictions, des limitations et des libertés individuelles. Les électeurs qui ont voté pour les écologistes en étaient-ils vraiment conscients lors des dernières municipales ?

Devant ces politiques démagogiques, et quoiqu'on en dise, sectaires et punitives, le Mouvement de la Ruralité apporte tout son soutien à la direction du tour de France et aux villes et communes d’accueil des départs et d’arrivées ou de passage. Par leur implication, ils mettent en scène le décor de ce spectacle vivant populaire gratuit, le plus important du monde, assurant ainsi le rayonnement de l’image, plus particulièrement rurale, de la France dans le monde entier.

Vive le tour de France et ses racines rurales ! Vive la promotion des territoires ruraux par la société du tour de France !