Sauvagerie animale : le Mouvement de la ruralité s’insurge !

Depuis plusieurs jours, la France fait face à des actes de cruauté sur des animaux. Pour le Mouvement de la ruralité, ces actes barbares sont inadmissibles !

Lors d’une visite ministérielle en fin de semaine, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, indiquait que plus d'une trentaine de cas dans plus d'une dizaine de départements avaient été recensés.

Le Mouvement de la Ruralité exaspéré par de tels actes apporte son soutien à l’ensemble des éleveurs, des propriétaires de chevaux et autres animaux.

Eddie Puyjalon, président de la ruralité demande aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur de tout mettre en œuvre pour stopper ces actes odieux et appréhender leurs auteurs.

LMR propose d’associer la cellule DEMETER pour tenter de faire avancer l’enquête. Enfin, Le Mouvement de la ruralité appelle tous les ruraux, les chasseurs et pêcheurs à garder un regard attentif sur des agissements ou des présences inhabituelles à proximité de lieux avec des chevaux, des poneys, etc.

Outre le rôle de veille sanitaire, voire de sentinelles de la nature ou d’aide à la lutte contre les incendies qu’assurent ces acteurs de la ruralité, les chasseurs et les pécheurs vigilants, à l’image de ceux du département de l’Oise, peuvent s’avérer de précieux auxiliaires de veille civique sur les territoires ruraux et LMR en appelle à leur vigilance.