Flambée des carburants : à qui profite le crime ?

Les prix des carburants distribués en France ont dangereusement passé la barre fatidique des 2€/l pénalisant lourdement les automobilistes, notamment les ruraux ainsi que tous les professionnels utilisant régulièrement leur véhicule.

De plus, le doublement du prix du gazole, détaxé pour le monde agricole ou les sociétés des Bâtiment et Travaux Publics, passant la barre symbolique d’un euro fragilise de nombreuses entreprises.

Ainsi, de nombreux acteurs du monde rural sont lourdement pénalisés : les agriculteurs actuellement en pleins travaux des champs avec des tracteurs dépassant les 500 litres de carburants embarqués, des pêcheurs aux embarcations dépassant les 12.000 litres et des routiers eux aussi utilisant de grandes quantités de carburant...

Aujourd’hui l’état profite de la situation en rackettant les automobilistes et les professionnels, avec une taxe maintenue sur une envolée des prix qui remplissent les caisses de l’état et vident celles des Français !

Le Mouvement de la Ruralité demande instamment au gouvernement de baisser significativement les taxes qui représentent pas moins de 63 % du prix total payé par l'utilisateur. Il suffit d’aller faire le plein de carburant dans les pays frontaliers tels l'Espagne ou Andorre pour comprendre l’arnaque de l’imposition des carburants en France et constater aussi que l'Armée Française se fait livrer par des revendeurs espagnols...