5G de pression et le Conseil d’État dérape !

Quelle décision inique du Conseil d’État qui invalide, mercredi 17 août, le jugement plein de bon sens du tribunal administratif de Clermont-Ferrand, ordonnant la désactivation temporaire de l’antenne-relais 4G de Mazeyrat-d’Allier ! Celle-ci étant pourtant soupçonnée de causer la mort de plusieurs vaches de l’élevage de la GAEC de Coupet !

L’intervention du ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique dans cette affaire de contestation de l’ordonnance du 23 mai 2022 expose le gouvernement à une atteinte volontaire de crime d’écocide et probablement de maltraitance animale.

La mort de milliers d’animaux en France sous la pression des éoliennes, des câbles électriques, des antennes-relais 3G-4G-5G, dans le silence assourdissant des écologistes et avec l’aval du gouvernement, est scandaleuse. Si les animaux meurent, qu’en est-il de la santé humaine ?

Le Mouvement de la Ruralité fait le rapprochement entre ces dégâts collatéraux et les nombreux cas de cancers pédiatriques. Il déplore le culte de l’agnotologie instauré par le gouvernement et les industriels en la matière ! Combien d’animaux morts, d’exploitations ruinées et d’éleveurs malades faudra-t-il pour sensibiliser et mobiliser les médias, les écologistes, les animalistes, les politiques et les juges de la République ?

Après l’amiante et le sang contaminé, nous sommes de nouveau au cœur d’un véritable scandale d’État !

Le Mouvement de la Ruralité continuera de combattre ces fléaux et d’accompagner les éleveurs pour que justice soit rendue un jour !