La République En Marche fait encore du chasse bashing !

Le Mouvement de la Ruralité a toujours dénoncé la tartuferie médiatique qui consistait à estampiller le chef de l’état : grand défenseur de la chasse française. Or, jamais l’art cynégétique n’aura était autant attaqué, si ce n’est depuis le gouvernement d'Emmanuel Macron, qui aujourd’hui fait tristement jeu égal avec celui de Lionel Jospin et ses extrémistes verts en son temps.

La République en Marche fait ainsi renaître en son sein, la funeste gauche plurielle et avec elle son lot de députés animalistes, antispécistes et antitout ! En cinq années de gouvernance, les faits, non exhaustifs, sont là :

  • Disparition de l’ONCFS,
  • Stigmatisation des chasseurs et tireurs sportifs,
  • Suppression des chasses traditionnelles,
  • Promesses non tenues sur la chasse des oies en février,
  • Disparition de la réciprocité des communes limitrophes,
  • Loi Dombreval sur la détention des animaux,
  • Dates de chasse, espèces, territoires,
  • Propositions de loi visant à interdire la pêche aux vif,
  • Proposition de loi visant à interdire la chasse à courre,
  • Fiasco de la chasse adaptative,
  • Copinage avec la LPO au détriment des chasseurs,
  • ...

Toutes les composantes de la France rurale en relation avec les animaux passent à la moulinette des extrémistes antispécistes du gouvernement Macron !

Les électeurs chasseurs, pêcheurs, éleveurs et autres détenteurs d’animaux devront s’en souvenir aux prochaines élections présidentielles et législatives.

LMR présentera des candidats dans toutes les circonscriptions pour combattre ces dérives extrémistes et défendre la France rurale dans toute sa diversité et ses libertés fondamentales.