Retenue d’irrigation du lac de Caussade (47) : juste le bon sens paysan !

Le Mouvement de la Ruralité, par ses cadres départementaux Alain Merly et Alexandre Vergnes, sera présent jeudi 28 octobre à 14h devant le tribunal d‘Agen en soutien aux agriculteurs Serge Bousquet Cassagne, Patrick Franken et à travers eux, au monde agricole lot-et-garonnais dans l’affaire du lac de Caussade à Pinel-Hauterive.

Jamais le monde paysan n’a autant subi de pressions et d’interdictions imposées par la nouvelle religion verte. Des décisions sectaires qui vont à l’inverse d’une gestion intelligente de la nature, servant seulement d’alibis aux idéologues de l’écologie punitive reniant l’homme au milieu de la nature.

Or, pour cette retenue d’irrigation du lac de Caussade, il s’agit simplement de gérer l’abondance d’eau en bon gestionnaire de ce bien commun. Stocker l’excès d’eau, c’est limiter les méfaits des inondations à répétitions et garder une partie du trop-plein d’eau qui repartirait à l’océan.

En rajoutant une politique de re-végétalisation de nos espaces ruraux, en stockant l’excédent d’eau, on aura toutes les conditions réunies pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique et les sécheresses.

Le Mouvement de la ruralité plaide pour une relaxe des deux agriculteurs, car ils n’ont fait que servir la cause juste du monde agricole dans un projet validé par toute la représentation institutionnelle et politique locale avant que le dogmatisme et le jacobinisme vert ne viennent mettre leur grain de sable…