Stop aux terroristes animalistes !

Le Mouvement de la Ruralité CPNT a déjà alerté le gouvernement en dénonçant la dangereuse augmentation des attaques envers les agriculteurs, les éleveurs.

Hier encore, dans la nuit du 16 au 17 septembre c'est plus de 2000 m2 de bâtiments destinés à l’élevage qui ont été détruits par les flammes dans l'Orne. "Assassins" et "camp de la mort", les inscriptions tracées sur les murs, ne laissent planer aucun doute sur leurs auteurs. Un agri-bashing, bien orchestré avec des violences de plus en plus fortes et répétées, dû au laxisme de l'État qui n’a que trop duré.

Le Mouvement de la Ruralité réitère avec force sa demande de sanctions exemplaires contre ces terroristes animalistes pour stopper l'escalade de la violence et en appelle de nouveau au gouvernement pour rétablir l'ordre républicain !