Quand la macronie s’attaque à la pêche de loisir, son industrie et ses emplois !


Le Mouvement de la Ruralité s’insurge de la dérive animaliste découlant de la proposition de loi visant à interdire la pêche au vif et l’utilisation, la commercialisation et l’élevage d’animaux vertébrés destinés à être utilisés comme appâts.

Une funeste proposition de loi dénuée de bon sens par des députés à tendance antispéciste comme Loïc Dombreval, Claire O'petit, et quelques parlementaires issus de la majorité présidentielle constitués de députés LREM et AGIR.

Jamais les traditions de chasse, de pêche, de détention d’animaux et d’élevage n’auront autant été attaquées que durant le quinquennat d’Emmanuel Macron.

LMR fera tout pour placer des candidats de la France rurale face à ces parlementaires aux prochaines élections législatives, car il est urgent de remettre l’humanisme au cœur de l’Assemblée Nationale et de libérer l’institution des ses extrémistes animalistes .