Zones Franches Rurales : Une nécessité d'après Covid-19

Le Mouvement de la ruralité demande la création de zones franches rurales en soutien de leurs entrepreneurs et de leurs salariés

Dans un courrier adressé ce jour au Président de la République et au Président du Sénat (lire le document), Le Mouvement de la Ruralité (LMR) appelle à la création de ZONES FRANCHES RURALES sur le modèle des Zones Franches Urbaines qui existent depuis 25 ans.

Le Mouvement de la Ruralité demande que les avantages sociaux et fiscaux accordés aux entreprises et aux salariés des quartiers urbains prioritaires soient également accordés à toutes les entreprises de l’espace rural et leurs salariés.

Ces entrepreneurs et leurs salariés participent largement à la richesse économique de la France et ils ont besoin, eux aussi, de mesures incitatives pour participer à la relance économique nationale dans la crise actuelle.

Le Mouvement de la Ruralité pense notamment à tous les artisans, commerçants, prestataires de services et autres entreprises localisés en zones littorales et rétro-littorales ainsi que certaines zones de montagne qui ne bénéficient d’aucune mesure fiscale favorable.

Il souligne ainsi les déséquilibres existants au plan fiscal et social entre les territoires de la République ; certains bénéficiant de politiques ambitieuses et pas d’autres.

Le Mouvement de la Ruralité demande donc qu’une véritable politique cohérente et structurée, avec des avantages incitatifs importants et généralisés, soit lancée dans toutes les zones rurales avec la création de nouvelles ZONES FRANCHES RURALES.

Cette nouvelle politique pourra utilement accompagner le souhait de nombreux Français de se relocaliser dans l’espace rural pour y poursuivre différemment leur travail (télétravail) ou même créer leur propre entreprise. Elle doit s'accompagner d'un investissement d'équipement, notamment la fibre optique à l'abonné, y compris dans l'habitat isolé.

Le Mouvement de la Ruralité croit dans le développement économique des zones rurales et refuse la métropolisation de la France et des esprits. LMR fera de cette égalité économique et sociale territoriale, ainsi que du dynamisme économique des zones rurales, l’une de ses priorités dans les prochaines élections.