Le président du Mouvement de la Ruralité lance un appel à la mobilisation générale

C’est dans un contexte d’attaques frontales contre les us et coutumes de la ruralité, contre nos savoir-faire, notre savoir-être, notre savoir-vivre dans la France rurale que LMR appelle à participer à toutes les manifestations organisées au mois de septembre.  

La condamnation et la mise à mort des chasses traditionnelles françaises organisée par les animalistes, avec la complaisance de la ministre de l’Écologie Barbara Pompili qui voit là l’occasion d’assouvir son dogmatisme et de régler ses comptes avec la chasse, sans compter un Conseil d’État en dérive constante sur ces sujets de société.

Après l’injuste condamnation de la chasse à la glu, c’est celui des chasses aux filets, tenderies et matoles qui vient couronner la volonté ministérielle et gouvernementale de faire disparaître bon nombre de nos us et coutumes ruraux.  Injuste sanction infligée aux chasseurs, alors que, dans un même temps, madame Pompili accélère la politique d’implantation d’éoliennes qui tuent sans discernement des millions d’oiseaux et porte atteinte aux animaux d’élevage et aux riverains.

LMR déplore une politique gouvernementale qui continue son travail de destruction de nos valeurs rurales et s’inquiète des nombreux problèmes qui vont émerger des futures lois en gestation à l’Assemblée Nationale et au Sénat pour lesquelles il devient urgent de mobiliser tous les acteurs de la ruralité pour en stopper les dérives.

Le Mouvement de la Ruralité appelle tous les acteurs de la France rurale à participer massivement à toutes les manifestations organisées dès le mois de septembre et à celle de mars 2022.  C’est à tous celles et ceux attachés aux valeurs sociétales rurales, à sa culture, son économie, ses paysages, ses traditions de se mobiliser. Agriculteurs, éleveurs, forestiers, chasseurs, pêcheurs, opposants à l’éolien, circassiens, bouchers, charcutiers, aficionados, élus de la ruralité et à tous ceux qui se sentent concernés par la disparition de l’identité rurale, c’est à vous de vous mobiliser.  

Fin septembre, le Mouvement de la Ruralité lancera le Conseil National de la résistance rurale avec tous les acteurs concernés. L’heure est à la mobilisation générale !

Après le bon score de LMR aux élections régionales de Nouvelle-Aquitaine, il est temps d’enclencher cette même résistance au niveau national, avec, en perspective, l’élection présidentielle et des législatives.

Nous ne serons jamais mieux défendus que par nous-mêmes !