Depuis 2015, devant les fermetures arbitraires de services publics (lignes ferroviaires, guichets de gare, etc.), de nombreuses régions soutiennent des solutions alternatives pour favoriser la mobilité en milieu rural. Les élus des territoires ruraux ne font pas l’aumône ! Si le gouvernement veut résoudre les problèmes de mobilité, alors il doit accompagner financièrement les collectivités, doublement impactées par la baisse de dotations de l’état, dans leurs actions. Ce projet de loi complémentaire nécessite obligatoirement une véritable concertation avec elles.

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)